Burn Body Fat

Toute la peau pince
En dedans, se souvient

Des perspectives
De lumière crue

Intacte parmi l’ogre
Dont nous fûmes

Poignées de cheveux
Dans des galops crétins

Et je commence à voir

Ce que ce sera
L’hiver de la vie

Un poison plus massif
Que cet abrutissement-là

Moins passager
Que ce glacis sur la vitre

Notre petit imbroglio
Se sera tout dilaté

Demandez-moi d’où je suis
Par là, du système solaire

L’été pyrolyse chaque fois
Les cumuls de gras.

 

(4 janvier 2006, Douarnenez)