Au chateau

La mère maquerelle m’avertit :
Je suis le mâle à l’essai

Je ne dis rien, je souris
À l’essai de quelle ambition ?

Être le seul, le dernier
Que veut-elle dire ?

Je n’ai pas d’ambition
À devenir quoi que ce soit

Sinon d’être à peu près
Tout à fait là quand j’y suis

Sans que la chevelure d’ombre
De ma pensée secrète

Si secrète, je ne l’entends
Même pas bruire

Interfère avec l’espace-temps
Du château dégringolé

Où la mère maquerelle creuse
Avec le premier cure-dent venu

La gencive de la cour
Autour des pavés terreux

Son épaisseur d’ombre
N’est pas plus âgée que ça

Et n’est pas moins
À l’essai du monde, je veux dire.

 

(19 octobre 2004, 4h18, Douarnenez)