La chambre

Maintenant qu’elle est morte
Qu’est-ce que tu veux dire ?
Elle est à l’ombre ici
Sous l’église grise
Le ciel est gris je n’aurais pas cru
Que tu viendrais tu vois

Arrivée du curé
Vous êtes idiots ?
Il pousse de la chaussure le capot
De la boîte en pierre
Elle arrive dans deux jours
-Qu’est-ce que tu veux dire ?-

Il détortille de la croix
Une fleur d’argent crassouze,
Te l’offre dans une phrase
Vermeil merveille
Tu grattes : c’est sa montre
Qui commence à battre

Maintenant qu’elle est ailleurs
Il faut l’attendre et où ça donc
Deux pleins jours
Il y aurait bien quelque chambre
Là-haut admet l’homme de main
De Dieu, pour aider un vieux

Une chambre blanche
Une table sous la fenêtre
Prenez votre temps
Dans les étages
Pour descendre à la soupe
Mais je ne l’écoute plus

Donnez-moi du papier
Que je regarde un peu la formule
D’en mettre deux
Dans le monoplace funéraire
Ou n’importe quel autre nouveau
Début d’histoire d’amour

Puisque c’est le pouvoir d’écrire.

(Keraudren, 31 octobre 2009, 10h23)